HomeGérer mon argentVous avez un achat immobilier en vue? Faites-vous conseiller (2/2)

Vous avez un achat immobilier en vue? Faites-vous conseiller (2/2)

Vous avez décidé d’acheter un bien immobilier, mais vous voulez être sûr de faire le bon choix? Une série d’experts peuvent vous aider à y voir clair. La seconde partie de cet article met en avant deux autres sortes d’experts.

Le notaire

Le notaire est non seulement incontournable sur le plan administratif pour acheter un bien immobilier, mais il peut aussi s'avérer un très précieux conseiller à chaque étape clé de la transaction.

Ainsi, même si vous n'en êtes qu'au stade des recherches, n'hésitez vraiment pas à le consulter pour qu'il vous donne des conseils adaptés à votre situation et à votre profil. "C'est gratuit et cela peut vous éviter bien des déconvenues", souligne le notaire et porte-parole Sébastien Dupuis. "Le site www.notaire.be est aussi ultra-complet et vous donnera pas mal de renseignements et d'astuces". Si vous cherchez encore la maison de vos rêves, consultez aussi le tout nouveau site où les notaires ont rassemblé les biens qu'ils proposent à la vente, www.immo.notaire.be. Un conseil en or: "Ne signez aucun compromis avant de l'avoir soumis à votre notaire!"

Car "compromis vaut vente", c'est-à-dire que ce document porte déjà en lui toutes les conditions de la vente (qui vend quoi, pour quel prix, à quelles conditions, etc.) qui sera confirmée par l'acte notarié. "En signant un compromis, on s'engage à acheter. Il ne s'agit donc pas de le faire n'importe comment... Vous pouvez trouver des modèles de compromis sur Internet, mais ce serait un peu comme consulter Doctissimo en cas de maladie grave... Non seulement, vous pourriez commettre des erreurs irréparables, mais il faut aussi que le texte soit conforme au droit belge. En effet, vous pourriez tomber sur un texte en français valable uniquement au Québec, par exemple". Idem si le compromis est fourni par une agence immobilière, même très sérieuse: "Envoyez-le toujours à votre notaire avant de le signer".

Le notaire vérifiera ensuite auprès du cadastre, du registre des hypothèques, des services d'urbanisme, du fisc, etc. qu'aucun obstacle ne se lève sur votre parcours avant la signature de l'acte et de la tant attendue remise des clés. "Nous vérifions la faisabilité juridique de la transaction et ce n'est que lorsque tous les feux sont au vert qu'on peut signer l'acte et le rendre indiscutable par rapport aux tiers", conclut Sébastien Dupuis.

Ce qu'on appelle communément les "frais de notaire", sont en réalité les droits d'enregistrement (taxes) pour l'essentiel, complétés par les émoluments des notaires qui ne sont dus qu’une fois l’acte signé.

Le banquier

Votre capacité financière étant centrale pour votre projet immobilier, votre banquier est évidemment un des premiers conseillers à consulter. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec lui dès que votre projet d'acquisition prend forme: il pourra faire avec vous une première évaluation de votre capacité d'emprunt et trouver la formule de financement qui vous convient le mieux.

Conseil: toute décision d'octroi de crédit passe par un comité de crédit au sein de la banque. Il est donc essentiel de vous prémunir de toute réponse négative. Pour ce faire, prévoyez une clause suspensive d'obtention de crédit dans le compromis de vente que vous signerez.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez des informations utiles sur vos questions d'argent, votre épargne, vos crédits et vos investissements..