HomeEmprunterUn prêt pour la cuisine de vos rêves

Un prêt pour la cuisine de vos rêves

Kris VervaetHove

Une nouvelle salle de bains ou une belle véranda? Souvent, ce type de projets a un coût élevé. Pour ne pas constamment remettre vos rêves à demain, il existe une solution: souscrire un prêt auprès de votre banque. C’est ce qu’a fait Kris Vervaet de Hove, qui vient de faire placer une toute nouvelle cuisine dans sa maison.

Rénover la salle de bains, construire une véranda, remplacer la vieille chaudière au mazout par une pompe à chaleur économe en énergie, faire installer un abri de jardin pour ranger tous vos outils… Pour beaucoup de gens, il y aura toujours quelque chose à améliorer dans la maison ou le jardin. Mais ces petits travaux coûtent souvent beaucoup d’argent. Pour ne pas constamment remettre vos rêves à demain, il existe une solution: souscrire un prêt auprès de votre banque. C’est ce qu’a fait Kris Vervaet de Hove, qui vient de faire placer une toute nouvelle cuisine dans sa maison.

Écumer les salons

"Les travaux à proprement parler ont commencé début mars et ont duré jusque fin mai", raconte-t-il. "En somme, c’est allé très vite, mais les préparatifs nous ont occupés près d’un an, ma femme et moi. Nous avons écumé les magasins, couru les salons et comparé des dizaines de devis. C’est comme quand on construit: on sait quand on commence, jamais quand on finit (rires)."

Cuisine à vivre

Le projet de Kris ne se limitait pas à l’installation d’une nouvelle cuisine. La pièce sans étage située derrière la maison, qui accueillait la cuisine et la véranda existantes, devait être entièrement démolie pour faire place à une toute nouvelle cuisine à vivre hypermoderne. "Nous avons dû abattre un mur extérieur, et nous avons donc dû faire appel à un entrepreneur et à un architecte", explique-t-il. "Vu les problèmes d’humidité que nous rencontrions depuis quelque temps, la meilleure solution a été de tout raser: vieille cuisine et véranda actuelle."

Reprise d’encours

Pour la famille Vervaet, la décision de souscrire un prêt pour le projet de cuisine a été vite prise. "Nous aurions pu choisir l’option épargne, mais il fallait alors attendre au moins cinq ans avant de pouvoir réaliser notre rêve", explique Kris pour motiver son choix. "Ce qui veut dire aussi que nous en aurions profité cinq ans de moins. J’ai donc simplement repris l’encours de mon crédit hypothécaire, à un taux inférieur au taux initial. La plupart des banques procèdent ainsi en cas de reprise d’encours. De plus, j’ai pu convertir une grande partie de mon crédit en prêt vert, plus avantageux fiscalement, pour l’isolation des murs et la pose du double vitrage par exemple."

Profiter

Kris n’a pas eu besoin de chiffres ni de tableaux pour se décider d’emprunter. "J’ai pris mes renseignements ci et là, mais nous avons vite compris que l’emprunt était la meilleure solution."

Aujourd’hui, cela fait déjà six mois que Kris et son épouse ont investi leur nouvelle cuisine. "Nous en sommes ravis", se réjouit-il. "Si c’était à refaire, je referais confiance aux mêmes personnes. C’est sûr, le projet nous a coûté beaucoup d’argent, plus que prévu d’ailleurs, mais nous en profitons pleinement tous les jours."