HomeEmprunterQuel combustible pour votre chaudière?

Quel combustible pour votre chaudière?

Pour affronter les hivers rigoureux de la Belgique, une bonne chaudière est indispensable. À l’heure actuelle, vous avez le choix entre plusieurs combustibles pour les alimenter. Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients?

Ce n’est pas tous les jours qu’on installe une nouvelle chaudière. Si vous décidez de sauter le pas, vous voulez être certain de pouvoir en profiter pendant de nombreuses années. Il est donc primordial bien choisir le type de combustible. Le prix, le respect de l’environnement et les considérations pratiques sont les paramètres les plus importants à prendre en compte dans votre réflexion.

Gaz naturel et mazout

"Les deux sources de chaleur les plus courantes restent, de loin, le gaz naturel et le mazout", explique Guillaume Amand, du Centre Urbain (Bruxelles). "Aujourd’hui, les consommateurs se tournent de plus en plus vers le gaz naturel et délaissent le mazout. Plusieurs arguments plaident en faveur du gaz :

  • tout d’abord, le gaz naturel est moins polluant que le mazout ;
  • ensuite, la plupart des chaudières modernes ont recours à la technique de condensation, qui se prête mieux à l’utilisation du gaz. Certaines fonctionnent au mazout, mais leur rendement est moindre ;
  • enfin, il y a l’aspect pratique: si votre appareil fonctionne au mazout, vous devez prévoir de la place dans votre jardin ou votre cave pour y entreposer une grande cuve où stocker le combustible. Avec le gaz naturel, ce problème ne se pose pas. Vous n’avez qu’à ‘ouvrir le robinet’."

Pompes à chaleur

Ces dernières années, de nombreux autres modes de chauffage sont apparus. La pompe à chaleur, par exemple, extrait la chaleur de l’air, du sol ou de l’eau souterraine pour la diffuser dans votre habitation, en général via un système de chauffage par le sol. De cette façon, votre consommation d’énergie ne vous coûte presque rien. Ce système présente toutefois quelques inconvénients: l’installation n’est pas donnée et dans un environnement urbain ou dans une maison existante, seule la pompe à chaleur ‘air’ est envisageable. Or, son rendement en Belgique est souvent médiocre. Pour l’installation des deux autres systèmes – dont le rendement est bien meilleur – vous devez soit disposer d’un grand jardin, soit y creuser un trou profond.

Chaudière à pellets

Autre solution en vogue: les pellets. Il s’agit de petits granulés de bois à brûler qui constituent une alternative au gaz et au mazout. "Mais vous devez aussi avoir suffisamment d’espace", ajoute Guillaume Amand. "Non seulement pour le stockage du combustible, mais aussi pour que le camion puisse vous livrer les pellets à domicile. Selon moi, ce système est de nouveau plus adapté à un environnement rural. En outre, même si le bois est un matériau écologique – car il provient de nos forêts – il présente toutefois un inconvénient en ville. En effet, la combustion des pellets libère des particules fines dans l’air. Ce qui n’est pas très écologique."

Le gaz, la solution la moins coûteuse

"Le prix du gaz et du mazout ne diffère pas beaucoup l’un de l’autre", déclare Guillaume Amand. "Car le gaz suit le prix du pétrole, mais avec un peu de retard. Grâce à l’exploitation du gaz de schiste, le prix du gaz commence à diminuer quelque peu. Concernant l’entretien également, la chaudière au gaz est plus efficace: elle ne doit être entretenue en profondeur qu’une fois tous les deux ans. La chaudière au mazout, quant à elle, doit l’être tous les ans."