HomePréparer ma pensionQuel capital épargner pour votre pension?

Quel capital épargner pour votre pension?

Votre départ à la retraite est une des étapes importantes de votre vie. Bien le préparer implique, d’une part, de comprendre quels seront vos besoins et, d’autre part, de mettre de côté de quoi assurer ces besoins. Voici quelques aspects auxquels réfléchir.

Vos dépenses

Vous devez avant tout comprendre quelles seront vos dépenses après votre départ à la retraite:

  • Dépenses courantes: elles seront, à peu de choses près, identiques à celles que vous avez aujourd’hui. En effet, vous ne changerez pas radicalement de façon de vous alimenter, de vous habiller, de nettoyer et d’entretenir votre logement.
  • Dépenses nouvelles: pour le moment, votre employeur vous octroie une série d’avantages. Voiture de société, chèques-repas, assurance hospitalisation, GSM, ordinateur, etc. Une fois à la retraite, vous devrez reprendre à votre charge le budget nécessaire à ces différents avantages, si du moins vous souhaitez en conserver l’usage.   
  • Logement: louez-vous votre logement actuel? En êtes-vous propriétaire? Votre crédit hypothécaire sera-t-il remboursé? Si vous êtes propriétaire de votre habitation et que vous n’avez plus de mensualités à payer, vous aurez forcément besoin de moins d’argent. De plus, le jour où vous franchirez le pas, la mise en location ou en vente de votre logement pourra éventuellement servir à régler une partie du coût de votre maison de repos.
  • Loisirs: avec beaucoup plus de temps libre devant vous, prévoyez une augmentation de vos dépenses de loisirs et de votre budget "vacances", a fortiori tant que votre santé le permettra.
  • Soins de santé: avec l’âge, votre budget "soins de santé" sera plus important. Même si vous êtes couvert par la sécurité sociale et que vous avez une bonne assurance hospitalisation, vous devrez toujours assumer vous-même certaines dépenses. Tenez-en compte dans votre budget.

Quels seront vos revenus?

Maintenant que vous disposez d’une estimation de vos dépenses, vous pouvez la confronter à vos futurs revenus:

  • Votre pension légale: mypension.be vous permet de bien évaluer à combien votre pension légale devrait s’élever. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un montant brut et que vous devez donc estimer l’impôt à payer afin de connaître votre revenu net.
  • Les éventuels loyers que vous percevez sur un bien en location, les revenus de vos placements si vous percevez régulièrement des dividendes, etc.

Nous parlerons un peu plus loin des pensions complémentaires, car elles sont souvent versées sous forme de capital et non de montants mensuels.

Vous avez à présent une idée des montants dont vous aurez besoin chaque mois: elle équivaut à la différence entre vos futurs revenus et vos dépenses.

De quel capital aurez-vous besoin?

Il vous faut maintenant transformer cette différence mensuelle en capital. Pour ce faire, vous devrez sans doute rendre visite à votre courtier ou agent bancaire. En effet, il sera le plus à même de vous indiquer quel capital vous devrez posséder à la pension pour pouvoir disposer d’une rente mensuelle du montant souhaité. En général, il effectuera ce calcul sur la base d’une rente viagère “à capital abandonné”, c’est-à-dire que votre capital sera peu à peu consommé par le versement de la rente. Cette technique présente l’avantage de devoir accumuler un capital beaucoup moins élevé.

Si vous voulez conserver votre capital intact, par exemple pour le léguer à vos héritiers, vous ne pourrez compter que sur les intérêts que rapportera ce capital dans un placement sans risque. Autrement dit, vous devrez accumuler beaucoup plus de capital. Avantage: le calcul est moins complexe. Pour faire simple, il vous suffit de diviser le montant annuel dont vous souhaitez disposer par le taux d’intérêt sur les placements à long terme. Ainsi, à un taux de 1%, il vous faudra 100 euros de capital pour disposer d’1 euro par an. En résumé, si vous avez besoin de 500 euros par mois, vous devrez disposer de 6.000 euros d’intérêts par an, soit un capital de 600.000 euros.

N’oubliez pas les capitaux dont vous disposerez

Vous pourrez retirer du capital que vous venez de calculer, les capitaux que vous aurez constitués à l’aide de vos pensions complémentaires:

  • Les pensions financées par votre employeur (ou par vous-même si vous êtes indépendant) sont déjà répertoriées sur mypension.be. Pour le moment, seuls les droits déjà acquis au cours de votre carrière sont repris. Mais le Service Fédéral des Pensions a promis de fournir dès 2018 une estimation de ce que vos pensions complémentaires vous permettront d’obtenir à la pension, et même de ce que donnerait leur conversion en rente.
  • Les capitaux de votre épargne-pension.
  • Les capitaux de vos éventuelles assurances vie.
  • Le total des placements que vous avez effectués vous-même: bons de caisse, sicav, etc.

Vous voilà à présent avec une bonne idée du montant dont vous devrez disposer. À vous de décider de la meilleure manière d’investir pour y parvenir.