HomeEmprunterPuis-je faire inclure les frais de notaire dans un crédit hypothécaire?

Puis-je faire inclure les frais de notaire dans un crédit hypothécaire?

"J’ai trouvé une maison qui me plaît et je voudrais l’acheter. Toutefois, avant de faire une offre, j’aimerais savoir s’il est possible de financer les frais liés à cet achat, comme les honoraires du notaire, avec le crédit hypothécaire que je conclurais?" (Stéphanie, 32 ans)

Voilà une question à laquelle il n’existe pas une seule réponse, étant donné que différents éléments interviennent dans l’octroi d’un crédit hypothécaire. C’est pourquoi nous avons sollicité l’avis de Herwig De Mulder, expert en crédits logement chez Record Bank.

Être économe, un atout.

"Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est qu’une banque comme la nôtre analyse rigoureusement toute demande de crédit", confie Herwig. "Elle examine en premier lieu la stabilité des revenus, bien entendu. Et ce, pour s’assurer que le montant à prêter au demandeur puisse effectivement être remboursé. De plus, si le demandeur est une personne économe, cela pourra jouer en sa faveur quand la banque devra se décider. En effet, un demandeur qui parvient chaque mois à mettre de l’argent de côté fera souvent une meilleure impression que quelqu’un qui joint plus difficilement les deux bouts."

Des fonds propres quasi obligatoires

"En outre, la loi a été renforcée il y a peu, si bien qu’il est plus compliqué d’obtenir un crédit sans un minimum de fonds propres", poursuit Herwig. "Ce minimum peut, suivant le coût total du projet, aller jusqu’à 20%. Autrement dit, financer les frais de notaire via un crédit hypothécaire n’est plus aussi simple qu’il n’y paraissait autrefois. Vous aimeriez emprunter un peu plus d’argent pour couvrir les honoraires du notaire et d’éventuels frais liés à l’achat sans entamer votre épargne? Ou vous n’avez pas assez de fonds propres? Il va alors sans doute vous falloir présenter de bons arguments pour faire accepter votre demande."

Une solution? Un crédit supplémentaire!

Il n’y a toutefois pas de quoi perdre espoir. "En effet, de nombreuses banques, à l’image de Record Bank, proposent une solution alternative. Elle prend souvent la forme d’un crédit supplémentaire permettant de régler l’acompte ou les frais de notaire, par exemple", explique Herwig. "Dans ce cas aussi, plusieurs critères s’appliquent évidemment, comme le fait que le demandeur ait ou non d’autres crédits en cours. C’est très important à savoir pour une banque, car le rapport entre la charge mensuelle totale du crédit et le revenu mensuel du demandeur ne peut pas être disproportionné. En moyenne, il s’élève à un tiers, afin que le demandeur garde assez d’argent pour mener une vie confortable." Reste à savoir si ce crédit peut être lié ou non au crédit hypothécaire. En réalité, tout dépend de son usage. "S’il est destiné à régler l’acompte, il pourra être comptabilisé dans le crédit hypothécaire. Sinon, il s’ajoutera en principe à ce crédit", précise Herwig. "Toujours est-il que la meilleure chose à faire pour savoir ce qui est possible, c’est de vous rendre chez votre banquier. Il pourra vite vous dire ce qu’il en est."

Posez votre questionRegardez toutes les questions