HomeEntreprendrePlateformes collaboratives: tirez-en parti!

Plateformes collaboratives: tirez-en parti!

Proposer un service moyennant paiement ou échanger un service contre un autre? Dans l’économie collaborative, de nombreuses possibilités existent pour les particuliers. Les plateformes de services en ligne poussent comme des champignons. Quelles sont ces initiatives et comment fonctionnent-elles?

L’économie collaborative propose deux catégories. D’un part, il existe des plateformes en ligne sur lesquelles les particuliers peuvent échanger des services. Vous pouvez y trouver quelqu’un pour effectuer des travaux de peinture chez vous et vous pouvez tondre la pelouse chez une autre personne, par exemple. D’autre part, on trouve des plateformes sur lesquelles les particuliers proposent leurs services contre paiement: des cours particuliers ou des tâches de bricolage. Dans ce cas, il n’est pas question d’échange, mais de services payants.

SEL (système d’échange local): échangez des services avec vos voisins!

Dans la première catégorie, le système d’échange local (SEL) est le plus connu. Il permet aux personnes de s’entraider. Pour déterminer la valeur de chaque service, chaque groupe du SEL possède une unité d’échange qui lui est propre. Ce système a été lancé au Canada, mais remporte un franc succès dans le monde entier. En Belgique, il existe des dizaines de groupes, répartis en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre. Indépendamment du fait que les services sont gratuits, les aspects écologique et social priment également pour les membres. En effet, ils ne doivent pas acheter du matériel qu’ils n’utiliseront plus et ils apprennent à connaître leurs voisins. L’avantage est triple! À plus petite échelle, dans les villes et les communes, des initiatives semblables ont été lancées comme MonsSEL à Mons ou Sel Waterloo.

Des revenus complémentaires non imposables

L’autre catégorie de plateformes de services permet à ses membres de proposer des services payants. Il peut s’agir de tâches de bricolage ou de la préparation de repas. Et bonne nouvelle: à partir de 2018, les membres ne paieront généralement pas d’impôts sur leurs prestations. Si vous arrondissez vos fins de mois via une plateforme numérique reconnue par le SPF Finances, vous pouvez toucher jusqu’à 500 euros par mois (soit 6.000 euros par an) de revenus complémentaires non imposables. Actuellement, on compte plus de vingt plateformes collaboratives reconnues, mais leur nombre ne fait que croître.

Quelques exemples

  • ListMinut: chaque personne qui propose un service peut s’enregistrer gratuitement sur la plateforme. L’éventail de services est large: s’occuper des animaux de compagnie, collecter les déchets encombrants, faire du baby-sitting ou encore encadrer des activités sportives. Pwiic est une plateforme semblable. Les utilisateurs peuvent évaluer les prestataires en leur accordant des étoiles.
  • FLAVR: vous aimez développer vos talents de cuisinier pendant votre temps libre et vous voulez en faire profiter les autres et même en retirer un petit revenu? Alors, vous pouvez vous enregistrer sur cette plateforme. Vous préparez plusieurs portions que vous proposerez en ligne à un prix démocratique. Les gens qui n’ont pas le temps de cuisiner vous en seront reconnaissants. Menu Next Door est une autre plateforme de ce type.
  • Dajobs: vous êtes plutôt du genre à aimer aider les autres? Si vous êtes intéressé par du baby-sitting, Dajobs est la plateforme idéale sur laquelle vous inscrire. Comme vous serez en contact avec des enfants, cette plateforme vérifiera vos antécédents avant de vous donner son feu vert. Bonne nouvelle: elle prévoit une assurance tant pour le prestataire de service que pour le client.
  • BijlesHuis: vous êtes enseignant et vous avez du temps libre? Vous pouvez alors vous inscrire sur BijlesHuis, où vous serez mis en relation avec des élèves qui ont besoin d’un soutien extrascolaire. Un conseiller enregistre la demande en ligne et vous met en contact avec l’élève.

Pour retrouver la liste complète des plateformes collaboratives, consultez le site du SPF Finances.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez des informations utiles sur vos questions d'argent, votre épargne, vos crédits et vos investissements..