HomeInvestir sur mesureLes différents types de fonds communs de placement

Les différents types de fonds communs de placement

Investir dans un fonds commun de placement peut s’avérer une bonne idée, à condition de bien comprendre ce que vous achetez. Il y a en effet une multitude de produits disponibles sur le marché.

Comment placer son argent? Tous les investisseurs – débutants comme plus chevronnés – se sont un jour posé cette question. Les fonds communs de placement font partie des placements ouverts à tous les investisseurs, quel que soit le montant dont ils disposent. La diversification des formules et leur gestion par des professionnels font partie des avantages les plus connus de cette forme de placement.

Une multitude de possibilités

Le candidat investisseur se retrouvera cependant confronté à une difficulté de taille: comment choisir parmi les nombreux fonds existants? Les options sont en effet innombrables. Afin de les distinguer, il est possible de les ranger dans différentes catégories.

Capitalisation ou distribution?

Une première grande différence réside dans ce qui est fait du rendement. Les fonds de capitalisation réinvestissent au fur et à mesure tous les gains engrangés. Les fonds de distribution, à l’inverse, distribuent un dividende à intervalles régulières aux investisseurs.

Classes d’actifs

Une deuxième manière de différencier un fonds commun de placement consiste à se demander dans quelles classes d’actifs ses gestionnaires investissent:

  • actions: ces fonds investissent dans des actions (cotées ou non) d’entreprises. La distinction peut encore être plus fine, selon la taille des entreprises privilégiées, le secteur d’activité ou la nationalité…
  • obligations: ces fonds investissent dans des obligations émises par des entreprises, des États ou des collectivités.
  • immobilier: certains fonds sont spécialisés dans les biens immobiliers: logements, bureaux, kots pour étudiants, entrepôts, usines, garages, terrains… Toutes les possibilités existent!
  • métaux: d’autres fonds sont spécialisés dans les entreprises actives dans le secteur des métaux comme l’or, l’argent, le fer, le cuivre, le zinc… Ils tentent de profiter des variations de cours de ces métaux pour créer de la valeur ajoutée pour les investisseurs.
  • matières premières: d’autres gestionnaires se limitent aux matières premières utilisées dans la production: pétrole, bois, charbon, produits agricoles…
  • produits “exotiques”: certains fonds ultraspécialisés investissent dans des produits plus “exotiques” comme les œuvres d’arts, les films, les antiquités, les pierres précieuses…
  • fonds: il existe même des fonds qui investissent dans une série de fonds afin de parvenir à une plus grande diversification ou de combiner l’expertise de plusieurs gestionnaires reconnus…

Notons que de nombreux fonds sont des fonds “mixtes” qui combinent plusieurs classes d’actifs. Les fonds d’épargne-pension appartiennent notamment à cette catégorie.

Zone géographique

Les gestionnaires de fonds peuvent aussi se spécialiser dans une zone géographique particulière: un pays (la Belgique, la France…), un ensemble de pays, une région, une catégorie de pays (les pays développés, les pays émergents….) ou un continent (l’Asie, par exemple). D’autres, au contraire, choisissent délibérément d’investir dans le monde entier.

Style de gestion

Chaque fond a son propre style de gestion:

  • gestion à (très) court terme: les gestionnaires essaient d’identifier les investissements susceptibles de générer rapidement une plus-value.
  • gestion à long terme ou buy and hold (acheter et conserver): les placements sont choisis en fonction de leur potentiel d’appréciation à long terme.
  • fonds d’arbitrage et hedge funds: ces fonds sont gérés par des spécialistes qui mettent en place des stratégies sophistiquées pour générer un rendement indépendamment de la direction prise par les marchés financiers (hausse ou baisse).
  • gestion passive: c’est le domaine des ETF ou fonds indiciels (encore appelés "trackers"). Ces fonds se contentent de reproduire les performances d’un indice boursier afin de parier sur son évolution. Ils sont la plupart du temps caractérisés par des frais de gestion peu élevés, puisque les gestionnaires n’ont aucune liberté dans le choix de la politique d’investissement.

Type de garantie

Certains fonds offrent une garantie plus ou moins limitée à l’investisseur: garantie de préserver le capital et le rendement, capital partiellement ou totalement garanti, rendement garanti ou aucune garantie.

Quel investisseur êtes-vous?

Vous l’aurez compris, il y a des fonds pour tous les types d’investisseur. Vous devez donc vous poser les bonnes questions. Combien voulez-vous investir? Combien de temps pouvez-vous vous passer de votre argent? Quel est l’objectif de vos placements? Quel degré de risque êtes-vous prêt à accepter? C’est la raison pour laquelle la directive européenne MiFID oblige aujourd’hui les banques à établir le profil d’investisseur de leur client avant de lui proposer des placements. Ce dernier a ainsi la certitude de recevoir les conseils les plus adaptés à sa situation.