HomeEmprunterL’assurance solde restant dû: pensez-y pour vos crédits

L’assurance solde restant dû: pensez-y pour vos crédits

L’assurance solde restant dû est en général indispensable pour souscrire un crédit hypothécaire. Mais saviez-vous que vous pouvez également l’utiliser pour vos prêts à tempérament?

L’assurance solde restant dû  (ASRD) est une assurance-décès. Elle intervient en cas de décès pour rembourser le crédit que vous avez souscrit. Dans le cadre d’un prêt hypothécaire, elle représente une sécurité pour la banque, mais aussi pour votre conjoint et votre famille. Ces derniers, en effet, n’hériteront pas de votre dette, et donc de mensualités supplémentaires à régler à votre banque.

Pas seulement pour un crédit hypothécaire

Peu de gens savent cependant que le mécanisme de l’ASRD n’est pas limité aux seuls crédits hypothécaires. Vous pouvez en effet parfaitement y souscrire pour d’autres types de crédit: un prêt à la rénovation, un prêt voiture, voire un prêt personnel. Tout est possible! L’intérêt est identique: faire en sorte que vos proches ne soient pas mis en difficulté financière si vous veniez à mourir inopinément.

Souscrire ou ne pas souscrire d’ASRD

Bien entendu, tous les crédits ne doivent pas nécessairement faire l'objet d’une telle couverture.

Chaque situation est différente, mais vous pouvez baser votre décision sur plusieurs facteurs: 
la durée de votre prêt: plus la durée est longue, plus vous aurez intérêt à souscrire à ce genre de formule. Inversement, si vous empruntez pour quelques mois, une ASRD sera probablement superflue
le montant emprunté: plus le montant emprunté est élevé, plus le risque est important pour vous et pour vos proches
le montant des mensualités à assumer: tout dépendra du rapport entre ce montant et les capacités de remboursement de votre conjoint ou de vos proches
le coût supplémentaire engendré par l’ASRD: ce dernier dépendra des facteurs déjà cités, mais aussi de votre âge, et du pourcentage du capital emprunté que vous souhaitez garantir

Sachez enfin qu’il est parfois possible d’étendre l’ASRD à d’autres cas: par exemple, une incapacité de travail de longue durée (ou permanente), voire la perte de votre emploi peuvent également faire l’objet d’une couverture. Tout dépendra à nouveau du rapport entre le coût supplémentaire et la sécurité que cette formule vous apporte.