HomeInvestir sur mesureInvestir avec ou sans pilote automatique?

Investir avec ou sans pilote automatique?

Dans l’univers des fonds de placement, on distingue les fonds à gestion active des fonds à gestion passive. Où réside la différence? Et quels sont les avantages et inconvénients de chacun?

Un fonds d’investissement n’est pas l’autre. Pour commencer, on peut les distinguer selon les actifs dans lesquelles ils investissent (actions, obligations, matières premières, etc.) et les régions ou secteurs sur lesquels ils se concentrent. Toutefois, il existe une autre différence fondamentale: celle qui sépare les fonds à gestion active des fonds à gestion passive.

Les gestionnaires des fonds à gestion active écument sans cesse les marchés financiers. Souvent, le travail d’analyse est même confié à toute une équipe de managers. Au sein d’un univers d’investissement défini (les actions européennes ou américaines, les obligations des marchés émergents ou les matières premières, par exemple), ils ne cessent de rechercher des opportunités d’achat et de vendre les actifs dont ils estiment qu’ils ont réalisé leur potentiel. Des analyses poussées et une stratégie d’achat et de vente active constituent les bases de ce type de gestion.

La différence par rapport aux fonds à gestion passive est considérable. Les experts voient en ces derniers des fonds qui "volent en pilote automatique". Le gestionnaire, en effet, ne suit guère de stratégie personnelle: il copie surtout la composition d’un indice donné. Le fonds d’actions à gestion passive peut notamment répliquer les performances de l’indice S&P500. Si la composition de l’indice change, le fonds à gestion passive modifiera lui aussi ses positions. "Ceci dit, les fonds passifs peuvent placer leurs propres accents sur certaines positions, même si cela s'avère nettement moins fréquent que dans le cas des fonds à gestion active", précise Arne Lebegge (Record Bank).

Frais

Cette différence d’approche se reflète également dans leurs ambitions. "Les fonds à gestion active se fixent pour but de battre leur indice de référence, alors que les fonds à gestion passive veulent surtout suivre le marché", illustre Arne Lebegge. Les premiers semblent certes plus intéressants à première vue. Mais cela ne se confirme pas toujours dans les faits. "Les fonds à gestion active ne parviennent pas à battre le marché à tout moment", observe Arne Lebegge. Et ce, pour plusieurs raisons. Pour commencer, le gestionnaire de fonds n’a pas la science infuse. Il peut parfois commettre une erreur d’appréciation et faire évoluer ses investissements dans la mauvaise direction. Raison pour laquelle il est important de trouver des fonds de placement qui ont démontré leur capacité à enregistrer des rendements intéressants sur la durée… bien que cela ne constitue pas non plus une garantie.

Les frais, en outre, ont un impact sur le rendement des fonds à gestion active: les recherches approfondies, une équipe de gestionnaires et les nombreuses transactions augmentent les coûts, ce qui se traduit généralement par des frais de gestion plus élevés. Et ces frais peuvent peser sur le rendement.

Les fonds à gestion active ou passive ont chacun leurs avantages et inconvénients spécifiques. S'ils facturent généralement des frais plus élevés, les fonds actifs basent leurs décisions d’investissement sur des analyses approfondies et recherchent un rendement supérieur à l’indice. Les fonds passifs sont moins chers mais offrent peu de chances d’être plus performants que l’indice sous-jacent. "Les deux types de fonds ont leurs qualités, c’est pourquoi les investisseurs ne doivent pas nécessairement choisir l’un plutôt que l’autre", avance encore Arne Lebegge.

"La combinaison de fonds à gestion active et passive est une arme intéressante pour un portefeuille de placement. Dans un marché haussier, les fonds passifs se montrent plus performants. Les fonds actifs détiennent en revanche l’avantage dans un marché volatil, parce qu’ils réagissent mieux aux opportunités à court terme. Ceux qui allient les deux types de fonds dans leur portefeuille profitent de manière optimale de l’évolution de la Bourse."