HomeGérer mon argentFrais professionnels: déclarer des montants forfaitaires ou des frais réels?

Frais professionnels: déclarer des montants forfaitaires ou des frais réels?

L’administration fiscale belge identifie deux méthodes de déduction des frais professionnels: les montants forfaitaires, d’une part, et les frais réels, d’autre part. Quels éléments devez-vous prendre en compte au moment d’opérer votre choix?

Bart Vermoesen, expert-comptable et conseiller fiscal

Comme nous l’avons déjà expliqué, chaque contribuable belge – qu’il soit indépendant, salarié ou fonctionnaire – est autorisé à déduire fiscalement ses frais professionnels. À cette occasion, il peut soit opter pour des barèmes forfaitaires, soit déduire ses frais réels. Dans le deuxième cas, il doit toutefois pouvoir justifier ces frais au moyen de factures ou de tickets de caisse.

"Le montant forfaitaire est calculé par l’administration fiscale sur la base de barèmes indexés chaque année", précise Bart Vermoesen, du cabinet d’expertise comptable Moore Stephens. "Si vous optez pour le système forfaitaire, vous ne devez compléter aucun montant. L’administration fiscale en tient compte automatiquement lors de l’établissement de votre avertissement-extrait de rôle."

Postes de dépenses

Si vous décidez néanmoins de déclarer vos frais réels, vous devez tenir compte de différents postes de dépenses. "Pour les particuliers, le poste le plus important est sans doute celui des déplacements domicile-travail", précise Bart Vermoesen. "Ainsi, vous pouvez déduire 0,15 euro/km pour les trajets aller-retour entre votre domicile et votre travail. Par exemple, si vous habitez à trente kilomètres de votre lieu de travail, cela représente neuf euros par jour. Pour notre gouvernement, il vaut donc mieux que vous n’habitiez pas trop loin de votre lieu de travail (rires)."

Ce forfait de 0,15 euro inclut tous les frais: entretien, car-wash, assurance, etc. "Seule exception: les intérêts sur l’emprunt de votre voiture, que vous pouvez déduire séparément", précise Bart Vermoesen. "Attention: le forfait de 0,15 euro ne vaut que pour votre lieu de travail fixe. Par conséquent, si un matin vous allez rendre visite à un client, vous devrez calculer vos frais réels pour cette journée sur la base de justificatifs. C’est une tâche assez fastidieuse. Mais elle vaut la peine d’être accomplie si cette situation se reproduit régulièrement."

Internet et téléphone

Vous pouvez encore déclarer d’autres frais que ceux liés à votre voiture. Comme des fournitures de bureau ou des livres que vous avez achetés. Ou votre ordinateur, votre ligne téléphonique et votre connexion à Internet, si vous travaillez régulièrement depuis votre domicile. "Si dans ce cas, vous utilisez un bureau dans votre maison, ce dernier est lui aussi déductible", ajoute Bart Vermoesen. "Imaginons que ce bureau occupe 10% de la superficie de votre maison. Vous pouvez alors amortir votre maison sur une durée de 30 ans par exemple, et en déduire 10%. En outre, vous devrez bien sûr chauffer ce bureau et l’alimenter en électricité. Vous pourrez alors déduire fiscalement 10% de vos frais de chauffage et d’électricité."

Bon à savoir: vous ne pouvez pas déduire tous vos frais à 100%. "Les frais de restaurant ne sont acceptés qu’à raison de 69%. Et les frais de voiture sont quant à eux déductibles à 75%. En revanche, les amendes de roulage ne sont pas du tout déductibles. Histoire de limiter les abus, évidemment."

Les faveurs de l’administration fiscale

Vous hésitez entre le système des frais réels et celui des montants forfaitaires? Lisez attentivement le dernier conseil de notre interlocuteur: "Si vous voulez déclarer vos frais réels sans savoir si le système forfaitaire est plus avantageux ou non pour vous, les montants forfaitaires seront automatiquement pris en compte lors du calcul de votre impôt s’ils dépassent les frais réels déclarés. En résumé, l’administration fiscale choisira toujours la solution la plus avantageuse pour vous."

Pour en savoir plus sur les pourcentages appliqués lors du calcul des barèmes forfaitaires, consultez le site Web du SPF Finances.