HomeEmprunterFaut-il prévenir son assureur en cas de rénovations?

Faut-il prévenir son assureur en cas de rénovations?

Lorsque vous avez effectué des travaux de rénovation dans votre maison, comment savoir si votre assurance incendie vous couvre toujours correctement?

Tout dépendra en réalité du résultat de ces travaux et de leur influence sur la valeur de votre maison. Si elle a augmenté, alors il est possible que vous deviez effectivement faire adapter le montant couvert par votre assurance incendie.

Que signifie "augmenter la valeur" de votre habitation?

Ce critère dépendra de la manière dont votre assureur évalue la valeur de votre bien. Beaucoup se basent sur une grille qui dépend, notamment, du nombre de pièces et de la surface de votre habitation. Si vos transformations ont contribué à ajouter des pièces ou à agrandir sa surface (en transformant un grenier pour en faire deux chambres, par exemple), il y a de fortes chances que la valeur de votre maison ait augmenté. Mais cela peut aussi être le cas si vous avez installé une cuisine ou une nouvelle salle de bains de grande valeur. En règle générale, mieux vaut donc contacter votre assureur afin de lui poser la question.

Quels sont les risques?

Si vous ne signalez pas une rénovation qui a augmenté la valeur de votre habitation, vous risquez une mauvaise surprise en cas de sinistre, quelle que soit l’ampleur de ce dernier. En effet, les assurances incendie appliquent la règle proportionnelle en cas de sous-assurance – c’est-à-dire, lorsque la valeur assurée de votre bien est inférieure à sa valeur réelle. Dans ce cas, le montant de votre indemnisation en cas de sinistre sera calculé proportionnellement à la valeur réellement assurée.

Supposons que votre maison valait 200.000 euros avant transformations. Celles-ci portent sa valeur à 220.000 euros. Si vous ne changez pas votre assurance, vous avez donc assuré votre bien pour 90,91% de sa valeur. Si demain un sinistre occasionne des dégâts et que l’expert estime qu’il faudra 20.000 euros pour les réparer, votre assurance ne vous réglera pas 20.000 euros, mais 90,91% de cette somme (soit 18.182 euros). Vous devrez donc sortir près de 2.000 euros de votre poche pour régler la facture de l’entrepreneur qui effectuera la réparation!

Mieux vaut donc toujours bien vérifier auprès de votre assureur si vous êtes suffisamment couvert après vos travaux.