HomeEmprunterDossier "Investir dans l’immobilier" partie 1: se lancer ou non?

Dossier "Investir dans l’immobilier" partie 1: se lancer ou non?

Certains épargnent, d’autres investissent… D’autres encore placent leur argent dans l’immobilier. Cette dernière option en effraie plus d’un, mais est-ce justifié? Pour quelles raisons devriez-vous investir (ou non) dans la brique?

De nos jours, les comptes épargne n’offrent plus de rendement intéressant. Les placements, quant à eux, demandent trop de connaissances ou en effraient certains par leurs baisses et hausses à court terme. L’immobilier semble alors être une bonne alternative pour faire fructifier vos économies.

La question est de savoir si cette option vous correspond. Dans la première partie de ce dossier, nous vous donnerons plusieurs raisons pour lesquelles vous devriez (ou non) vous lancer.

Quels sont les avantages et inconvénients à investir dans l’immobilier?

Avant tout, vous devez savoir qu’un investissement dans l’immobilier s’envisage sur le long terme. Si vous achetez un bien de placement, vous ne le faites pas pour le revendre la semaine suivante. Par ailleurs, ce genre d’investissement comporte des avantages et des inconvénients pratiques, que voici:

Avantages:

  • Les loyers représentent des revenus constants. Vous investissez dans un bien immobilier pour le louer. Cela signifie que vous pouvez compter sur une source de revenus relativement constante. Relative dans le sens où il se peut que de temps à autre, votre bien soit inoccupé. Cependant, ces revenus vous apportent une sécurité financière dans votre vie de tous les jours. Ils vous permettront aussi d’obtenir d’éventuels crédits supplémentaires.
  • Les loyers évoluent en fonction du contexte économique. Pour certains types de biens en location, vous devez mentionner explicitement l’indexation dans le bail.
  • Vous en retirez un éventuel bénéfice sur le long terme. Selon le bien dans lequel vous investissez et les transformations que vous y effectuez, vous pouvez capitaliser votre investissement sur le long terme.

Inconvénients:

  • Vous devez disposer d’un capital de départ. En d’autres termes, vous devez pouvoir apporter une partie en fonds propres. Mais n’utilisez pas toutes vos économies, d’autres frais s’ajouteront à ce capital de départ.
  • Vous ne pouvez pas vous en débarrasser en deux coups de cuillère à pot. Si vous avez besoin d’argent rapidement, vous serez dans le pétrin. En effet, la vente d’un bien immobilier est une procédure assez longue.
  • Louer un bien est un travail en soi. Si vous investissez activement dans l’immobilier, vous devrez prendre également en charge l’entretien et la gestion de votre bien. Cela entraînera peut-être plus de travail que vous ne l’auriez pensé.
  • Attendez-vous à plus d’opérations administratives. Votre paperasse ne diminuera pas, bien au contraire. Remplir votre déclaration d’impôts notamment vous demandera plus de temps et d’énergie.
  • L’immobilier est lié à la situation économique. Certes, moins que les placements, mais plus que l’épargne. Vous pourriez vendre à profit grâce à l’inflation, mais ce n’est pas garanti.

Comment investir dans l’immobilier?

C’est possible de deux façons:

  • Indirectement: vous investissez de l’argent dans un certificat immobilier, une sicav immobilière (aussi appelée sicafi) ou une société immobilière. Vous n’êtes pas le propriétaire direct d’un bien. Le rendement de cet investissement dépend de l’évolution du marché.
  • Directement: vous achetez vous-même un bien et vous le mettez en location.

Dans ce dossier, nous évoquons uniquement les options relatives à l’investissement direct dans l’immobilier. La semaine prochaine, nous vous donnerons des conseils pour effectuer un placement immobilier. Suivra un aperçu concret des biens dans lesquels placer vos économies:

  • Résidence secondaire
  • Chambre d’hôtel
  • Kot d’étudiant
  • Appartement dans une résidence-services et chambre dans une maison de repos
  • Garage et parking

Aussi dans notre dossier “Investir dans l’immobilier”