HomeGérer mon argentDes solutions alternatives à la voiture pour vos trajets domicile-travail

Des solutions alternatives à la voiture pour vos trajets domicile-travail

Pour vos trajets domicile-travail, laissez votre voiture au garage. Cette solution vous évitera de passer des heures dans les embouteillages, tout en vous offrant d’autres avantages!

Notre pays compte 5,5 millions de voitures particulières pour à peine 11 millions d’habitants. La voiture reste donc le moyen de transport préféré pour les déplacements domicile-travail. Elle obtient les faveurs de pas moins de 3 Belges actifs sur 4. Seul 1 sur 10 choisit les transports en commun et 1 sur 10, le vélo. Pourquoi ne pas essayer vous-même une de ces solutions alternatives?

1. Optez pour le vélo et recevez une indemnité

Échangez votre voiture contre un vélo et mettez un peu de beurre dans vos épinards. En effet, si votre employeur vous verse une indemnité vélo de maximum 0,22 euro par kilomètre, vous ne devrez pas payer de taxes ni de charges sociales sur ce montant. Imaginez que vous parcourez 15 km pour vous rendre au travail (soit 30 km aller-retour) et que vous avez été employé à temps plein pendant tout le mois d’octobre 2016. Votre employeur peut alors vous verser une indemnité vélo exonérée de 138,60 euros net (21 jours x 30 km/jour x 0,22 euro/km). Pas mal, n’est-ce pas? Et en plus, pédaler est bon pour la santé! Plus besoin de payer un prix exorbitant pour votre abonnement à la salle de sport.

Faites toutefois attention: l’indemnité vélo n’est exonérée que si elle ne dépasse pas 0,22 euro par kilomètre (chiffre valable pour l’année de revenus 2016). Si votre employeur vous octroie, par exemple, une indemnité de 1,50 euro par kilomètre, l’excédent (soit 1,28 euro par kilomètre) sera taxé.

Par ailleurs, votre employeur peut aussi mettre un vélo (exonéré) à votre disposition. Il ne sera pas considéré comme un avantage imposable. Mais vous devrez bien entendu l’utiliser pour vos déplacements domicile-travail.

2. Optez pour les transports en commun et retirez le maximum de votre abonnement

Vous habitez trop loin pour envisager le vélo comme moyen de transport? Vous pouvez alors opter pour le train, le tram, le bus ou le métro – ou une combinaison de ces véhicules. Généralement, votre employeur vous paiera votre abonnement. Lors des trajets, vous pourrez réfléchir tranquillement ou faire autre chose: lire un livre, consulter les réseaux sociaux sur votre smartphone ou encore tricoter. Tout un tas d’activités que vous ne pouvez pas faire derrière un volant. De plus, cet abonnement n’est pas limité à la semaine de travail. Vous pouvez l’utiliser toute l’année. Votre abonnement de train est toutefois limité à vos trajets domicile-travail. Mais si vous habitez dans une grande ville, vous pourrez tout de même prendre le train le week-end. Par rapport à votre voiture, les transports en commun ont pour inconvénient que vous êtes tenu à des horaires et à des trajets prédéterminés. Et si vous aimez pousser la chansonnette à l’abri des regards dans votre voiture, vous ne pourrez plus le faire dans le bus ou le train, à moins de vous attirer les foudres des autres usagers.

3. Optez pour un autre deux-roues et gagnez du temps

Vous pouvez aussi choisir un autre deux-roues pour plus de liberté: une moto, un scooter ou peut-être même un Segway! Il existe de nombreuses possibilités vous permettant de vous faufiler dans le trafic. Et parmi elles, plusieurs sont à la fois écologiques et économiques. Pour votre sécurité, n’oubliez pas de porter des vêtements qui vous rendent visible et soyez toujours sur vos gardes. En effet, les deux-roues échappent parfois à la vigilance des automobilistes.

Pourquoi ne pas opter pour une combinaison de ces options? Pensez aux utilisateurs de vélos pliables, de plus en plus nombreux, qui prennent également les transports en commun. Envisagez toutes les possibilités et parlez-en avec votre employeur. Vous pourrez ainsi gagner du temps et vous épargner les frustrations liées aux embouteillages. Même si la voiture reste la solution la plus prisée, vous pouvez composer vous-même votre propre combinaison gagnante.

Vous ne voyez pas d’alternative à la voiture? Vous pouvez alors faire du covoiturage. En choisissant cette solution, non seulement vous participez à la réduction du trafic, mais vous profitez aussi d’un avantage fiscal. Certaines entreprises organisent le covoiturage de leurs employés, ce qui permet à ces derniers d’exonérer complètement leurs trajets domicile-travail. Et ce, même s’ils n’utilisent pas ce moyen de transport tous les jours. Si ce n’est pas le cas de votre employeur, trouvez vous-même vos covoitureurs via www.blablacar.be ou www.carpool.be. Ce dernier site vous fournira toutes les informations relatives au covoiturage. Bon amusement!