HomeEmprunterConstruire ou rénover sans dépasser son budget

Construire ou rénover sans dépasser son budget

Selon la sagesse populaire, lors de travaux de construction ou de rénovation, il faut s’armer de patience et disposer d’un portefeuille bien rempli pour faire face aux frais imprévus. Pourtant, ce ne doit pas forcément être le cas.

Il va de soi que si vous entreprenez des travaux de rénovation et que vous souscrivez un prêt à la rénovation, vous n’aurez pas envie de voir les frais dépasser votre budget. Cependant, les forums en ligne et le courrier des lecteurs des magazines de construction regorgent de commentaires de personnes dans cette situation. "En vous préparant bien, vous pouvez éviter de nombreux problèmes", déclarent les frères Filip De Ro (architecte) et Pascal De Ro (architecte d’intérieur), gérants de l’atelier de conception De Ro à Ninove. Chaque année, ils encadrent de nombreux projets de construction et de rénovation. "Pour 90% de ces projets, le budget et les délais convenus sont respectés", affirment-ils.

Cas typiques

"Dans certains cas typiques, la rénovation d’une maison dépasse le budget prévu. En cas de rénovations importantes, les fondations et le manque d’informations sur la construction existante peuvent occasionner des frais supplémentaires. Ces travaux sont souvent lancés sans estimation de budget. Et il s’avère tout à coup que les quantités de fer ou de béton initialement prévues sont insuffisantes pour empêcher la maison de s’affaisser."

Un maître d’ouvrage ne devrait-il pas d’abord faire effectuer un sondage du sol ou une étude de stabilité? "C’est exact", répondent les deux frères, "mais comme les clients tentent de reporter les frais le plus possible, ils ne le font souvent qu’une fois la demande de permis de bâtir introduite, juste avant que les travaux ne soient lancés. Ils peuvent alors se trouver face à de mauvaises surprises."

Chape ou béton?

D’après les deux architectes, il n’est parfois pas évident d’évaluer correctement le coût des travaux. "Imaginez que vous vouliez placer un nouveau plancher. L’entrepreneur évaluera le temps nécessaire à la pose et vous proposera un prix. Mais c’est là que commencent les problèmes: l’ancien plancher était-il posé sur une chape souple, sur du sable argileux, ou sur une fondation en béton armé? Ce paramètre représente une différence considérable lorsqu’il s’agit de démolir le sol. Dans le cas du béton armé, les travaux peuvent durer deux fois plus longtemps que pour une chape ordinaire. Ce qui fera aussi fortement augmenter le coût des opérations, bien entendu."

Selon Filip et Pascal De Ro, les retards sont principalement causés par les intempéries. "En Belgique, le climat est imprévisible. Lorsqu’il fait vraiment trop froid, il est impossible de travailler. On ne peut malheureusement pas tout contrôler."

Des maîtres d'ouvrages exubérants

Une autre raison typique de frais supplémentaires est… le maître d’ouvrage lui-même. "Le prix relatif à la pose d’une chape, au plafonnage et à la maçonnerie ordinaire, par exemple, est généralement fixe. Il n’y a donc pas lieu de le discuter. Mais ensuite, au moment de choisir l’éclairage et les sanitaires, il arrive que le maître d’ouvrage opte pour le meilleur et le plus beau matériel des marques renommées. La note sera évidemment plus salée que prévu. C’est une réaction humaine, après tout, mais elle aura des répercussions négatives sur le budget", ajoutent les deux frères.

Lors de travaux de rénovation, il s’avère donc utile de faire preuve d’un peu de discipline. "L’un de nos clients souhaitait rester quelque peu en dessous du devis et il y est parvenu. La preuve que c’est possible."

Souvent, Filip et Pascal De Ro voient également l’ampleur des travaux augmenter de semaine en semaine. "Les clients ont pour projet initial de déplacer un mur et de placer une nouvelle porte. Mais en cours de travaux, leur projet s’élargit sans cesse et finalement, leur maison est rénovée de la cave au grenier. Nous constatons aussi que les clients se montrent toujours plus exigeants quant à leurs rénovations. Auparavant, ils estimaient leur maison terminée lorsqu’ils pouvaient de nouveau y habiter. Maintenant, tout doit être peint et le jardin doit être aménagé pour pouvoir les contenter."

Prendre son temps et bien planifier

D’après nos deux architectes, de trop nombreux candidats-bâtisseurs commencent les travaux sans avoir correctement planifié leur projet. Et la plupart du temps, les travaux se passent mal. "Les clients ont souvent des projets sans avoir la moindre idée de leur coût. Ils demandent conseil à leurs amis ou leurs collègues. Chacun veut mettre son grain de sel sans presque rien savoir du projet, ce qui déstabilise les futurs bâtisseurs. Pourtant, ce n’est pas toujours la faute des clients. Nous constatons souvent qu’ils ont des souhaits particuliers. Mais s’ils consultent plusieurs professionnels, ils reçoivent alors des conseils et parfois aussi des prix totalement différents."

La solution dans de tels cas: rester calme et bien préparer son projet. "Nous conseillons à nos clients de prendre leur temps. Entre l’idée d’entreprendre des rénovations et le début des travaux, plusieurs mois peuvent s’écouler. Bien planifier, se faire accompagner par des professionnels et demander un devis fixe et définitif sont les règles d’or. Les respecter vous permettra d’éviter les discussions. Si le maître d’ouvrage et les hommes de métier se tiennent à ce planning, tout se passera bien."