HomeEmprunterConsommer moins d’énergie dans une vieille maison, c’est possible.

Consommer moins d’énergie dans une vieille maison, c’est possible.

Les vieilles maisons ne manquent souvent ni de charme ni de caractère. Seule ombre au tableau: leur consommation d’énergie. Les techniques n’ont pas cessé d’évoluer et aujourd’hui, une maison bâtie il y a 20 ans ou plus consomme, en général, nettement plus qu’une construction moderne. Fort heureusement, il est possible d’y remédier.

Consultante en énergie auprès de la NAV, l’association représentant les architectes en Flandre

Mais comment? Nous avons posé cette question à Angeliques Verspeurt, architecte et consultante en énergie auprès de la NAV, l’association représentant les architectes en Flandre.

“La première chose à faire pour réduire la consommation d’énergie d’une habitation est de l’isoler. C’est l’étape la plus importante", explique Angeliques Verspeurt. "L’isolation présente de nombreux avantages. En hiver surtout, elle permet de mieux préserver la chaleur à l’intérieur des murs, ce qui se traduit par une baisse de la consommation d’énergie. L’isolation crée aussi un climat agréable et confortable. D’ailleurs, dans les habitations mal isolées, les murs sont froids au toucher. Dans de telles conditions, l’air intérieur chaud se condense aussi plus vite, ce qui favorise l’apparition de moisissures et de problèmes d’humidité. Enfin, en été, l’isolation ne laisse pas pénétrer l’air extérieur chaud, si bien que vous ne devez pas dépenser d’énergie dans la climatisation de votre habitation."

 

Trois méthodes d’isolation

L’isolation d’une maison passe par l’isolation de sa toiture et de son sol. Mais la plus importante (du moins en superficie) est celle des murs extérieurs. Trois méthodes existent. Angeliques Verspeurt: "Vous pouvez soit isoler ces murs à l’extérieur, soit les isoler à l’intérieur, soit isoler le vide ventilé entre les murs extérieurs et les murs intérieurs. Au fond, chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. Je vous conseille donc de bien vous renseigner auprès de votre architecte. Si vous optez pour l’isolation des murs intérieurs, par exemple, vous devrez céder un peu d’espace à l’intérieur. Et si vous décidez d’isoler le vide, vous serez alors tributaire de sa largeur. Plus elle est élevée, meilleure sera l’isolation. Parfois aussi, le choix ne dépend pas du maître d’ouvrage. Si les prescriptions urbanistiques vous interdisent de toucher à vos murs extérieurs, vous ne pourrez pas y poser d’isolation."

 

Une grosse veste… et un maillot!

Lorsque les gens isolent leur maison, ils en profitent généralement pour remplacer leur menuiserie. Et ce, pour une bonne et simple raison. "Isoler une vieille maison sans remplacer les châssis, cela revient à se promener en hiver vêtu d’une grosse veste et d’un simple maillot", prévient Angeliques Verspeurt. "Et il est tout à fait judicieux de remplacer ces menuiseries quand on sait que le vitrage haut rendement – un produit dans lequel le vide présent entre les parois vitrées est comblé à l’aide d’argon – isole deux à trois fois mieux qu’un double vitrage classique et même jusqu’à cinq fois mieux qu’un simple vitrage."

 

La ventilation, un "must"

Si l’isolation est assurément une bonne idée, il ne faut pas oublier la ventilation. "Dans l’esprit des gens, l’isolation et la ventilation sont deux concepts totalement opposés. Ce n’est pourtant pas le cas. Une construction isolée et étanche à l’air doit absolument être ventilée. Quand la chaleur ne peut pas sortir, l’air frais ne peut pas rentrer. Pour favoriser un climat intérieur sain et pour prévenir, à nouveau, la formation de moisissures, vous devez donc impérativement ventiler votre habitation. Attention: je ne vous recommande pas ici de laisser une fenêtre ouverte toute la journée, car vous dépenseriez trop d’énergie. Vous devez donc opter pour une ventilation spécifique. Il peut s’agir aussi bien de grilles de ventilation classiques que de systèmes sophistiqués, tels qu’une ventilation équilibrée."

 

L’aide bienvenue des pouvoirs publics

Pour conclure, il faut savoir que bien isoler revient aussi à investir pas mal d’argent. Heureusement, les autorités fédérales et régionales ont prévu plusieurs primes, mesures fiscales et interventions qui vous aident à supporter le coût des travaux. Vous en trouverez déjà un aperçu sur le portail de l’énergie en Wallonie (http://energie.wallonie.be). N’hésitez pas non plus à vous renseigner auprès de votre commune, où des primes supplémentaires sont souvent proposées.