HomeInvestir sur mesureComment savoir si un intermédiaire financier est agréé en Belgique?

Comment savoir si un intermédiaire financier est agréé en Belgique?

La semaine dernière, j’ai été contacté par une société que je ne connaissais pas et qui s’est présentée comme un intermédiaire financier agréé. Comment puis-je être certain qu’il ne s’agit pas d’une escroquerie? (Jean, 42 ans)

De manière générale, il est assez rare que des intermédiaires financiers ayant pignon sur rue dans notre pays contactent des consommateurs sans y avoir été invités. Cependant, cela pourrait arriver, car rien ne les en empêche. Heureusement, les consommateurs désireux de se renseigner à ce propos disposent d’une source d’information fiable: la FSMA (Autorité des services et marchés financiers). Cet organisme est responsable, en Belgique, du contrôle des marchés financiers.

Un "gendarme des marchés" très strict

La FSMA dispose de pouvoirs très étendus. Elle est notamment chargée:

  • D’agréer et de contrôler les intermédiaires financiers. Aucune entreprise ne peut, en principe, commercialiser des produits financiers ou des assurances dans notre pays sans demander au préalable l’autorisation de la FSMA.
  • De veiller au traitement loyal du consommateur. La FSMA surveille aussi bien les activités des intermédiaires agréés que les activités illicites qui ont lieu sur le territoire.

Afin d’aider les consommateurs à déterminer si un intermédiaire est bien agréé et si ses activités sont bien autorisées, la FSMA propose sur son site un module de recherche. Il suffit d’y entrer le nom (ou le début du nom) d’une entreprise et vous pourrez immédiatement vérifier si elle est autorisée ou non dans le pays, et si la FSMA a publié un avertissement à son sujet.

Attention aux "boiler rooms"

Le 28 juillet dernier, la FSMA a publié sur son site un avertissement très sérieux concernant une série de faux intermédiaires financiers. Ces sociétés se présentent sous le nom d’Inter Global Equity, Herrington Global, Meta Capital Partners Ltd, Sigma Capital Advisors ou Ridgewood Securities. Elles tentent de se faire passer pour des entreprises agréées et proposent aux consommateurs des placements au rendement particulièrement alléchant. Elles parviennent à "attirer" le consommateur grâce à un premier investissement d’un montant limité, qui se révèle rapidement très rentable. Par la suite, elles demandent à l’investisseur de placer davantage d’argent. Dès ce moment, les investissements deviennent déficitaires. Lorsque le client souhaite récupérer son argent, l’entreprise lui réclame des versements complémentaires et le met sous pression.

Vérifiez toujours avant d’investir

Lorsqu’une entreprise vous contacte en direct – par téléphone, par e-mail ou par courrier, votre premier réflexe doit toujours être de vérifier si cette entreprise existe réellement et dispose de l’autorisation d’exercer ses activités en Belgique. N’hésitez pas à utiliser le module de recherche de la FSMA ou à consulter ses communiqués de presse et mises en garde. Vous y retrouverez même la liste des mises en garde publiées par d’autres pays européens.

Posez votre questionRegardez toutes les questions