HomeEmprunterComment bien choisir un kot d’étudiant?

Comment bien choisir un kot d’étudiant?

Quel étudiant n’a pas rêvé de vivre dans un kot pendant ses études? Mais il n’est pas toujours évident de trouver un bon kot. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre quête du Graal.

Saviez-vous que de nombreux étudiants se lancent déjà à la recherche du kot parfait pendant les vacances de Pâques? Il vaut donc mieux s’y prendre à temps, au moment où l’offre est la plus abondante. Voici un premier conseil essentiel: visitez et comparez les différents kots!

À quoi devez-vous être attentif lors de votre recherche?

  • Choisissez un kot d’étudiant que vous trouverez vraiment à votre goût. Pour pouvoir étudier correctement, il est primordial que vous vous sentiez chez vous dans votre kot. Visitez éventuellement les logements proposés en compagnie d’un ami: un deuxième avis est toujours le bienvenu. Ne visitez pas le kot le soir: lorsqu’il fait sombre, les défauts se remarquent moins facilement.
  • Comparez le niveau de confort et le prix de différents studios ou chambres d’étudiants, mais n’oubliez pas non plus un critère important: leur localisation. Le kot se trouve-t-il près de l’université ou de la haute école où vous étudierez? Y a-t-il des restaurants, bistrots, etc. dans les environs? Le quartier est-il bien desservi par les transports en commun (bus, trains, etc.)?
  • Discutez éventuellement avec les anciens locataires. Ils connaissent les avantages et les inconvénients du kot.
  • Lisez toujours attentivement le bail. Ne signez rien dont vous n’êtes pas certain. Avez-vous visité le kot d’étudiant en personne? Avez-vous discuté avec le propriétaire? Sachez, par ailleurs, que la "sous-location" (le fait de louer le bien à un autre locataire, comme un autre étudiant) n’est possible que sous certaines conditions.
  • À Bruxelles, en Wallonie et en Flandre, un décret régit les normes de confort et de sécurité. Ainsi, à Bruxelles, un kot pour 1 personne doit mesurer au minimum 12 m². Pour 2 personnes, la limite est portée à 18 m². En Wallonie, les bailleurs doivent veiller à ce que le bâtiment soit suffisamment solide, offre une ventilation convenable et réponde aux normes de sécurité en matière de raccordement aux réseaux électriques et de gaz. Enfin, en Flandre, un kot doit avoir une superficie minimale de 12 m² et disposer d’au moins 1 toilette pour 6 étudiants. Par ailleurs, les villes et les communes peuvent ajouter des règles à leur règlement de police, relatives à la conformité aux normes anti-incendie par exemple: y a-t-il dans le kot suffisamment d’extincteurs? Le kot est-il pourvu d’une seconde issue de secours?
  • Si vous louez une chambre d’étudiant, vous devrez souvent payer une garantie locative. Versez-la de préférence sur un compte de garantie locative. Il s’agit d’un compte bloqué nécessitant la signature des deux parties pour que le montant versé puisse être libéré. Ce compte permet d’éviter d’éventuels différends financiers. De plus, tant que l’argent reste sur le compte, il produit des intérêts, qui reviendront au locataire (donc, à vous!).
  • Saviez-vous que la bourse d’études pour un étudiant en kot est plus élevée que pour les étudiants qui font la navette? L’octroi d’une bourse d’études dépend des revenus de référence du ménage auquel vous appartenez, que l’on appelle l’"unité de vie". Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site Web de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté flamande.
  • N’oubliez pas non plus que la plupart des universités et des hautes écoles possèdent leur propre service Logement. Il fournit aux étudiants les adresses des kots référencés, ainsi que des conseils et des modèles de contrats. Certaines écoles proposent même un service de médiation en cas de problème entre le locataire et le propriétaire.