HomeEmprunterCinq conseils pour bien négocier des devis pour des travaux

Cinq conseils pour bien négocier des devis pour des travaux

C’est décidé, vous voulez placer une nouvelle cuisine, remplacer vos châssis ou changer de toiture. Voilà des transformations qui nécessitent un budget important. Et pour lesquelles vous avez sans doute demandé plusieurs devis. Place maintenant aux négociations, puis à la décision. Mais comment obtenir le meilleur "deal"? En suivant nos conseils, bien sûr!

1. Posez-vous les bonnes questions au préalable

Avant d’entamer les négociations, une bonne préparation est primordiale. Vous devez vous poser les questions suivantes:

  • Que voulez-vous exactement?
  • Avez-vous une idée précise de ce que l’autre partie veut?
  • À quoi pouvez-vous vous engager en compensation de ce que vous demandez?
  • Jusqu’où êtes-vous prêt à aller en cas de contre-proposition?
  • Quel est pour vous l’élément qui mettrait fin aux négociations?

En répondant à ces questions au préalable, vous serez moins tenté de réagir de façon impulsive lors des négociations. Vous aurez des points de repère auxquels vous fier, quoi qu’il puisse se passer entre l’autre partie et vous.

2. Faites une première offre assez élevée, mais pas trop

Réfléchissez bien à votre première offre, qu’elle ait trait à une réduction, au délai d’exécution, à d’éventuels suppléments, etc. Faites le plein d’informations et analysez-les avec soin: connaissez-vous suffisamment le marché et ses possibilités? Formulez une première offre qui soit assez élevée. De quoi vous laisser une marge pour négocier. Ne voyez pas trop haut non plus: votre offre doit rester raisonnable pour l’autre partie. Soyez réaliste, de façon à ne pas porter atteinte à la confiance mutuelle. Cette dernière est une condition sine qua non à de bonnes négociations.

Déterminez aussi ce que vous concédez à l’autre partie, parce qu’elle voudra obtenir quelque chose de votre part. N’oubliez pas que de bonnes négociations sont basées sur une relation de confiance. Si vous vous y prenez avec le couteau entre les dents pour conclure immédiatement le meilleur "deal", il y a fort à parier que l’autre partie montrera elle aussi les crocs. Par contre, si vous faites des concessions, votre relation se renforcera. Ce qui, à long terme, pourrait vous valoir plus que ce que vous auriez cru recevoir au départ.

3. Définissez à l’avance jusqu’où vous pouvez aller

Chaque négociation a son prix. Fixez bien vos limites au préalable et ne vous laissez pas tenter de les dépasser. Veillez également à tout négocier d’un coup. Parce que si vous procédez bout par bout, vous risquez de ne plus avoir une bonne vue d’ensemble sur les négociations et d’ainsi dépasser vos limites. À éviter, donc.

4. Soyez ferme, mais restez juste et courtois

Parvenir à vos fins est important, c’est vrai. Mais ce n’est pas une raison pour faire fi de votre politesse et votre bonne éducation. Autrement dit, restez courtois en toute circonstance. Ne cédez pas aux sirènes de la sournoiserie, qui vous seraient tout sauf profitables. Et si vous constatez que l’autre partie vous traite de façon peu recommandable, signalez-lui poliment que ça ne vous sera d’aucune aide. Rappelez-vous: la confiance mutuelle doit être de mise pour que chaque partie obtienne le meilleur "deal". En résumé, traitez l’autre partie comme vous voudriez qu’elle vous traite.

5. Arrêtez-vous avant de le regretter

Vous sentez que les négociations sont mal engagées et que vous risquez de dépasser vos limites? Mettez un terme aux négociations. Si vous signez un mauvais "deal", vous pourriez vous en mordre les doigts, mais aussi affecter la relation de confiance à long terme. Écoutez votre intuition, elle est souvent de bon conseil. Surtout, ne vous fâchez pas. Essayez de préserver la relation. Les négociations ne se terminent pas toutes comme nous le voudrions, hélas. Parfois on gagne, d’autre fois on perd. L’accepter vous facilitera déjà la vie.