HomeInvestir sur mesureChute des marchés financiers: faut-il s’inquiéter?

Chute des marchés financiers: faut-il s’inquiéter?

Ces dernières semaines, les Bourses ont piqué du nez un peu partout dans le monde. Mais l’inquiétude causée par ce mouvement de correction est-elle justifiée? Mieux vaut rester serein.

Les dégringolades boursières sont toujours spectaculaires. C’est d’autant plus le cas aujourd’hui, où les nouvelles, bonnes comme mauvaises, circulent très rapidement.

Pourquoi cette panique?

La chute des cours de Bourse, à l’origine de cette soudaine panique, repose sur une inquiétude: la croissance chinoise serait largement inférieure aux 7% attendus. La dernière statistique disponible pour la Chine, l’indice des directeurs d’achat, semble confirmer que le pays fait face à un ralentissement effectif de son économie. Ses exportations, les investissements et la consommation de ses ménages sont en recul. L’information était dans l’air depuis longtemps, mais sa confirmation semble avoir jeté un froid sur les marchés. Et pour cause, la Chine est considérée aujourd’hui comme un puissant moteur de l’économie mondiale et les investisseurs craignent que ce ralentissement ne fasse tache d’huile.

Cette crainte est-elle justifiée?

Il y a fort à parier que les marchés boursiers vont reprendre peu à peu des couleurs et que les mauvaises performances ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

En effet, plusieurs éléments devraient rassurer les investisseurs:

  • Le coût actuel des matières premières, peu élevé, favorise une diminution des prix et, par conséquent, une relance de la demande. En outre, la dévaluation de l’euro face au dollar américain devrait encourager les exportations des entreprises européennes, au bénéfice à la fois des économies du Vieux Continent et des marchés boursiers.
  • Les excédents de liquidités sur le marché sont considérables. Les investisseurs sont à l’affût de bonnes affaires, ce qui devrait également soutenir les cours.
  • La Banque centrale de Chine a décidé de permettre au yuan de fluctuer davantage. Elle devrait donc intervenir plus souvent sur les marchés et ainsi contribuer à leur stabilisation.
  • La croissance américaine reste robuste et le rétablissement de l’économie européenne se poursuit. L’indice des directeurs d’achat européens est en hausse, signe, parmi d’autres, que les entreprises restent optimistes.

Des marchés plus nerveux

Certes, il est probable qu’une certaine nervosité persistera quelque temps encore. Toutefois, le mieux, pour l’investisseur prudent, est de ne pas céder à la panique. Les plus optimistes vous diront même que la situation actuelle confirme le proverbe boursier “Sell in May and go away, and come back in September”. Les mouvements boursiers de ces dernières semaines devraient procurer aux investisseurs les plus aguerris quelques occasions d’achat à bon prix. Quant aux investisseurs prudents, ils se rappelleront que l’adage “les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel” ne s’applique qu’à court terme et que les fonds d’investissement constituent un bon placement sur le long terme.

Investir chaque mois?

Une des manières de se prémunir contre les fluctuations et de “lisser” les événements comme ceux de ces derniers jours est d’investir chaque mois un montant fixe dans un fonds d’investissement. Lorsque les marchés baissent, l’investisseur pourra acheter plus de parts dans le fonds que lorsqu’ils sont en hausse. Lors de l’augmentation suivante, les parts prendront de la valeur. Comme toujours, patience et bonne stratégie de placement sont les meilleurs remèdes à la nervosité.