HomeGérer mon argentBaromètre des taux: quelles tendances pour les taux hypothécaires?

Baromètre des taux: quelles tendances pour les taux hypothécaires?

Certains experts semblent aujourd’hui penser qu’une hausse des taux d’intérêt à long terme est possible. Le mouvement est-il désormais entamé? Et avec quelques conséquences?

Le possible durcissement de la politique de la Banque centrale européenne et la remontée de l’inflation entraînent certains spécialistes à prédire une hausse des taux d’intérêt à long terme sur les marchés financiers. La tendance est en tout cas déjà à la hausse outre-Atlantique, où l’accession à la présidence de Donald Trump semble avoir raffermi les perspectives de l’économie américaine, avec un effet à la hausse sur les taux. L’Europe emboîtera-t-elle le pas à cette tendance?

Deux tendances opposées

Selon Peter Vanden Houte, Chief Economist d’ING, la situation européenne est loin d’être claire. "Les taux d’intérêt à long terme sont à présent clairement influencés par deux tendances opposées", déclarait-il en décembre dernier. D’un côté, le redressement de l’économie européenne pourrait entraîner une hausse des taux. Mais l’évolution démographique et celle de la productivité exercent une pression dans l’autre sens.

Pour l’économiste, si une hausse a lieu, elle sera en tout cas modérée. Dans son dernier baromètre des investisseurs, ING indique que 39% des investisseurs s’attendent à une hausse cette année et 19%, à une baisse, ce qui laisse 42% d’investisseurs convaincus du statu quo.

Quelles prévisions pour les taux hypothécaires?

Dans l’hypothèse d’une hausse des taux à long terme, il est possible que les crédits hypothécaires soient eux aussi affectés. Certaines banques ont d’ailleurs récemment annoncé une hausse du taux de leurs crédits hypothécaires. Faut-il pour autant précipiter les achats immobiliers?

Rien n’est moins sûr. En effet, le taux des crédits hypothécaires n’est pas le seul facteur qui entre en compte dans un achat immobilier. La situation de chaque emprunteur est unique:

  • Bos capacités de remboursement
  • Lle montant de votre apport personnel lors de l’achat
  • Vos capacités de négociation joueront un rôle tout aussi important dans la proposition finale de votre banquier.
  • De plus, le prix du bien que vous comptez acheter aura lui aussi de l’importance.

Et si l’on en croit le baromètre des investisseurs, les Belges qui pensent que les prix de l’immobilier vont augmenter restent minoritaires (49%). De plus, vous pouvez aussi influencer ce prix en négociant mieux avec le vendeur.

Comme souvent dans des matières aussi complexes, il reste donc difficile de prédire l’avenir avec certitude. Mieux vaut donc vous concentrer sur votre projet d’achat immobilier et ne pas précipiter les choses. N’oubliez pas que votre décision vous engagera pour de longues années.

Et n’hésitez pas à en parler avec votre banquier: il sera sûrement de bon conseil!