HomeInvestir sur mesureBaromètre des investisseurs: le Belge redevient optimiste

Baromètre des investisseurs: le Belge redevient optimiste

Dans son premier baromètre des investisseurs de 2013, ING dévoile une bonne nouvelle: l’investisseur belge redevient optimiste. Mais il semble aujourd’hui moins attiré par la brique.

Enfin, l’investisseur belge renoue avec l’optimisme. Pour la première fois depuis 2012, le Baromètre des Investisseurs dépasse la zone "neutre" représentée par le seuil des 100 points: il s’établit à 111 points. La progression est spectaculaire, puisqu’en décembre le baromètre affichait à peine 86 points. La cause de ce regain de confiance? D’après ING, 29% des investisseurs interrogés ont perçu ces derniers mois une amélioration de la conjoncture. Mieux: ils sont 30% à penser qu’elle continuera à s’améliorer dans les prochains mois.

La brique moins attirante?

Les investisseurs osent à nouveau prendre davantage de risques et sont persuadés que la bourse va progresser au cours des prochains mois. Ils gardent toutefois une confiance plus modérée dans l’immobilier. En effet, 38% d’entre eux pensent que le prix des maisons augmentera en 2013, alors que 20% tablent sur une diminution. Pour les appartements, ces chiffres sont respectivement de 41 et 23%. Quant aux villas, elles ne recueillent plus du tout les faveurs des investisseurs: 43% pensent que leur prix diminuera cette année, alors qu’ils ne sont que 28% à tabler sur une hausse. Les terrains à bâtir, eux, gardent la cote: 56% s’attendent à ce que leur prix augmente, et seuls 12% affirment craindre une baisse.

La popularité de l’immobilier semble donc marquer le pas auprès des investisseurs: seuls 23% des francophones et 16% des néerlandophones interrogés prévoient d’investir dans l’immobilier cette année.