HomeÉpargner malinÉpargner pour vos compagnons à quatre pattes?

Épargner pour vos compagnons à quatre pattes?

Avoir un chien ou un chat, voire les deux, c’est à la fois un plaisir et un bonus santé. Mais comment éviter de vous ruiner pour votre fidèle compagnon?

Selon les dernières statistiques disponibles, notre pays comptait 1.167.000 chiens et 1.974.000 chats en 2008. À l’époque, un ménage moyen dépensait 484 euros par an par animal, soit environ 40 euros par mois. Adopter un chien ou un chat représente donc un certain budget. Comment le garder sous contrôle?

Privilégiez l’adoption

Si un animal de race peut avoir un certain cachet, il peut rapidement vous coûter cher: le budget à consacrer pour acquérir un chiot ou un chaton issu d’une des races les plus en vogue peut facilement s’élever à plusieurs centaines d’euros. Pourquoi ne pas plutôt adopter un animal abandonné? Chaque année, les refuges croulent sous les abandons. En recueillant un animal, vous redonnerez de l’espoir à un petit être qui vous le rendra bien, vous aiderez les refuges à financer leurs activités et vous ferez un cadeau à votre portefeuille. Autre alternative: de nombreux propriétaires d’animaux non stérilisés se retrouvent parfois involontairement avec une portée sur les bras. Faites toutefois attention: ne vous précipitez pas et assurez-vous bien que le petit animal a été correctement nourri, soigné et vacciné.

Achetez la nourriture en gros

Le budget pour la nourriture de vos compagnons peut représenter une sérieuse charge. De nombreux experts conseillent aujourd’hui de leur donner des croquettes ou de la nourriture en boîte, car les menus sont spécialement concoctés pour leur apporter tous les nutriments dont ils ont besoin pour rester en bonne santé. Afin de réduire les coûts, privilégiez les achats en plus grosses quantités: les prix au kilo varient parfois du simple au double selon les emballages.

Allez régulièrement chez votre vétérinaire

La santé de votre compagnon mérite d’être surveillée. De nombreux vaccins existent pour prévenir les maladies les plus dangereuses et la consultation annuelle du vétérinaire pour la vaccination sera aussi l’occasion de faire un “check-up santé”. En effet, mieux vaut prévenir que guérir. N’hésitez pas à vous renseigner et à comparer les prix: les tarifs des vétérinaires peuvent varier fortement et les plus chers ne sont pas nécessairement les meilleurs. Consultez votre entourage: les propriétaires d’animaux adorent prodiguer conseils et recommandations à ceux qui demandent leur avis!


Votre animal familier, source d’économies?

Mais si votre compagnon vous coûtera de l’argent, sachez qu’il vous apportera également beaucoup de bonheur… ainsi que des économies potentielles:

  • Impliquer vos enfants dans les soins – et dans les promenades quotidiennes – vous permettra de les occuper tout en leur apprenant le sens des responsabilités!
  • De nombreuses recherches soulignent aujourd’hui le potentiel des chiens et des chats à réduire le risque que vos enfants développent des allergies ou de l’asthme.
  • Les animaux ont aussi un effet antidépresseur. Les observer, les cajoler et jouer avec eux élève le niveau de sérotonine et de dopamine, des hormones qui ont un effet positif sur notre humeur.
  • Les animaux domestiques réduisent aussi le taux de cholestérol et les risques de développer des troubles cardiovasculaires.
  • Si vous adoptez un chien, les promenades quotidiennes vous procureront un exercice régulier sans que vous ne deviez vous abonner à une salle de sport. Et pourquoi ne pas essayer de (courtes) promenades à vélo? Certains chiens en sont fous!

 Et vous, vous êtes plutôt chien ou chat?