HomeÉpargner malinÉpargne-pension: quand puis-je demander mon capital?

Épargne-pension: quand puis-je demander mon capital?

Jusque quand mon compte épargne-pension continue-t-il à courir? Puis-je continuer à investir jusqu’à mes 65 ans? (René, 65 ans)

Lorsque vous investissez dans un fonds d’épargne-pension, vous êtes en principe libre d’en sortir à tout moment. Toutefois, la manière dont vous serez taxé dépendra à la fois du moment de la souscription et de votre âge au moment où vous demanderez votre capital. Voici les différents cas possibles.

Quel est le capital imposé?

Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, le fisc ne vous impose pas sur le capital réellement perçu. Il vous impose sur le capital basé sur un rendement fictif de 4,75%.

De nombreux fonds d’épargne-pension ont cependant connu un rendement annuel moyen supérieur à ce taux. La taxation est donc la plupart du temps en votre faveur.

Vous avez souscrit votre épargne-pension avant l’âge de 55 ans

  • Vous demandez à récupérer votre capital avant l’âge de 60 ans et vous épargnez depuis au moins 10 ans. Dans ce cas, votre capital sera imposé à un taux de 33%, sauf quelques rares exceptions.
  • Vous demandez à récupérer votre capital après l’âge de 60 ans. C’est le cas le plus avantageux. En effet, le fisc procède de toute manière à la taxation de l’épargne-pension à 60 ans. Tous les versements postérieurs à votre 60e anniversaire restent déductibles (jusqu’à 64 ans), mais ils ne seront plus imposés à la sortie. Par conséquent, plus vous attendez après vos 60 ans, mieux cela vaudra pour vous en matière d’imposition.

Vous avez souscrit votre épargne-pension après l’âge de 55 ans

  • Si vous demandez à récupérer votre capital avant le 5e anniversaire de votre souscription, vous serez imposé à un taux de 33% %.
  • Si vous avez plus de 60 ans et que vous demandez à récupérer votre capital après le 10e anniversaire de votre souscription (ou endéans les 5 années précédent l’échéance), ce sera l’option la plus avantageuse. Vous serez en effet imposé à ce moment au taux de 10% sur le capital accumulé.
Posez votre questionRegardez toutes les questions