HomeInvestir sur mesureÉpargne-pension: commencez le plus tôt possible!

Épargne-pension: commencez le plus tôt possible!

Épargner pour sa pension, c’est la meilleure manière de s’assurer d’un revenu confortable pour ses vieux jours. Plus tôt vous commencerez, moins vous devrez faire d’efforts d’épargne pour vous constituer un beau capital. Démonstration.

Ne vous faites aucune illusion: la pension légale que vous recevrez à l’issue de votre carrière active sera tout sauf suffisante. Et même si vous bénéficiez d’une pension complémentaire via votre employeur, par exemple sous la forme d’une assurance de groupe, il vaut mieux également épargner vous-même pour conserver votre niveau de vie après votre 65e anniversaire. À cet effet, vous pouvez opter pour l’épargne-pension.

Cette formule est offerte à tous: indépendants, travailleurs, fonctionnaires. Par ailleurs, elle s’assortit d’un plafond: un montant maximum de 910 euros (pour 2012) pour vos versements chaque année. Mais surtout, l’épargne-pension vous offre un double avantage: non seulement vous vous constituez un joli bas de laine, mais en plus vous bénéficiez d’un avantage fiscal. En effet, vos versements sont déductibles à concurrence de 30%. En d’autres termes, un avantage de 273 euros vous est octroyé sur les 910 euros versés, si bien qu’en réalité, vous ne payez que 637 euros net.

Épargner pour sa pension: le plus vite possible

Vous vous demandez quand il vaut mieux commencer à épargner pour votre pension? La réponse est simple: le plus vite possible. Plus jeune vous débutez, plus élevé sera le montant dont vous bénéficierez en fin de parcours. Et si vous n’en êtes qu’au début de votre carrière et que vos revenus sont encore limités, il n’est néanmoins pas inutile de mettre, chaque mois, une petite somme de côté pour votre épargne-pension. Dès que vos revenus augmenteront, vous pourrez adapter cette somme.

Rien de tel que des chiffres et des tableaux pour vous l’expliquer. Prenons deux scénarios:

  • un jeune homme qui souscrit une formule d’épargne-pension à 25 ans et met chaque année 360 euros de côté (soit 30 euros par mois)
  • une autre personne qui commence à épargner à 45 ans, à raison de 720 euros par an. Il faut savoir que dans le cadre des formules d’épargne-pension, vous ne pouvez effectuer des versements que jusqu’à votre 65e anniversaire. Par conséquent, le premier pourra épargner pendant 40 ans; le deuxième, pendant 20 ans.

Pour le rendement, nous appliquons ici un taux de 6,40%. Il s’agit en fait du rendement moyen proposé par le fonds d’épargne-pension de Record Bank sur les 20 dernières années. Pour plus de facilité, nous partons du principe, dans notre calcul, que ce rendement est fixe. Ce n’est toutefois pas le cas dans la réalité. Un fonds d’épargne-pension investit en fait dans des actions et des obligations pour offrir une plus-value aux épargnants qui y participent. Lorsque les marchés boursiers font grise mine, le rendement effectif est peu élevé, voire négatif. À long terme toutefois, soit sur une période de 20 années ou plus, ce type de placement affiche un bilan positif. Dans notre calcul, nous supposons aussi que nos épargnants versent l’intégralité du montant sur leur compte au 1er janvier. Enfin, afin de faciliter la comparaison, nous ne tenons pas compte des frais d’entrée et de la taxation, qui, de toute manière, ne modifieraient pas notre calcul de façon significative.

Évolution du placement d’épargne pension

Commençons par notre jeune homme, qui place 360 euros par an.

Année                                                  Montant épargné                              À un taux de 6,40%

0                                                            0                                                            0

1                                                            360                                                       383,04

5                                                            1.800                                                    2.176,54

10                                                          3.600                                                    5.144,62

20                                                          7.200                                                    14.711,49

30                                                          10.800                                                  32.501,91

40                                                          14.400                                                  65.584,71

En épargnant 360 euros par an, le jeune homme se constitue, après 40 ans, un capital de 14.400 euros. Si on y ajoute les intérêts cumulés, il reçoit au total un montant de 65.584,71 euros.

Voyons maintenant comment notre deuxième personne s’en sortirait en épargnant 720 euros par an.

Année                                                  Montant épargné                              À un taux de 6,40%

0                                                            0                                                            0

1                                                            720                                                       766,08

5                                                            3.600                                                    4.353,09

10                                                          7.200                                                   10.289,25

20                                                          14.400                                                 29.422,98

Notre deuxième épargnant a mis de côté le même montant que le jeune homme, mais il recevra seulement 29.422,98 euros, soit deux fois moins que lui à la pension! Sans compter que, dans notre calcul, nous n’avons pas tenu compte du fait que le jeune homme, après quelques années, pourra aussi augmenter le montant de son épargne. En réalité, la différence sera donc encore plus importante.

Morale de l’histoire

La morale de l’histoire? Elle coule de source: commencez le plus tôt possible à épargner pour votre pension, votre portefeuille ne vous en sera que reconnaissant.